Histoire & Patrimoine | La grotte de Lourdes

Historique
L'an 1940, l'Abbé Paul LEVEQUE, alors curé de Hadol , en étroite association avec ses paroissiens a émis le voeu d'ériger une grotte de Lourdes, en l'honneur de Notre Dame, pour la protection qu'elle pourrait apporter pendant la deuxième guerre mondiale récemment déclarée.
Après la défaite de mai 1940, Hadol comme beaucoup d'autres communes était occupée par l'ennemi d'Outre-Rhin.
Les troupes allemandes passèrent et séjournèrent sur notre sol qui subit la dure loi de l'envahisseur.
La période de juin à septembre 1944 fut la plus mouvementée de la guerre, en raison du séjour et des passages des troupes, et notamment des nombreux risques de bombardements et mitraillages.
Plus que jamais, les paroissiens de Hadol invoquèrent de nouveau la protection de Notre Dame et après la guerre concrétisèrent leur promesse.
La butte de Salliaumont fut retenue comme site d'implantation et la paroisse devint propriétaire du terrain par l'acquisition de plusieurs parcelles dont la principale appartenait à la famille de l'Abbé COTY.

Ebauche des travaux
Le plan de l'édifice fut réalisé d'après une photographie de la Grotte de LOURDES afin que sa réalisation s'effectue avec le plus de ressemblance possible, dans des proportions respectables.
Devant les difficultés financières rencontrées, des dons commencèrent à affluer.
L'abbé Paul LEVEQUE, qui s'inquiétait à juste titre du retard pris dans les travaux, disait ceci :
"En France... le provisoire dure parfois... des années ! ... Le provisoire ne doit pas durer ! Notre Dame n'a pas attendu pour nous protéger ! Quand nous lui avons adressé notre supplication, elle nous a exaucé. Il faut que le 15 août 1947 soit le jour de l'inauguration... !"
Achat de la statue de Notre Dame de Lourdes
C'est une statue en fonte, fondue par les Ets PIERSON de VAUCOULEURS d'une hauteur de 1m70, qui pèse 350 kg et d'une valeur de 50 000 Frs (en 1947)
Elle fut placée durant plusieurs années à l'église, devant l'autel de Notre Dame des suffrages, en attendant que le monument soit terminé.

Reprise des travaux
"Ne vous laissez pas endormir par le temps, ne vous endormez pas au coin du feu...! L'argent que vous donnez... c'est bien ! Des journées de travail... c'est mieux ! "
L'abbé Paul LEVEQUE fut nommé curé doyen de Vagney par Monseigneur l'évêque, c'est l'abbé Jean ROCHET, son successeur, qui eut la lourde tâche de poursuivre l'œuvre entreprise. Les bonnes volontés ne manquèrent pas, toutes les sections du village participèrent.
Les pierres nécessaires à la réalisation de l'édifice proviennent de dons divers :
- 30 m3 du Moulin de Géroménil
- 50 m3 d'une démolition à Hadol Bass
- 30 m3 de Buzegney
Toute cette masse de pierres est transportée bénévolement par les chariots et attelages des cultivateurs. C'est exactement 887 sacs de ciment qui ont été utilisés pour bétonner et sceller toutes ces pierres. Une partie des sacs de ciment vides furent récupérés pour donner un relief de rocher lors de la réalisation de la voûte. Les travaux de maçonnerie ont duré exactement trois mois . Le 8 juillet 1951, la dernière pierre est maçonnée. Le tout forme un bloc de 250 m3 et si les travaux de finition demandèrent encore 1 mois, il n'en reste pas moins vrai que le vœu est accompli et la promesse tenue...!

En reconnaissance à Notre Dame de LOURDES pour la protection maternelle dont Elle les a entourés pendant la guerre de 1939-1945
Les paroissiens de Hadol fidèles à leur voeu ont érigé de leurs mains ce monument 1940 - 1951



Derrière cette plaque en granit, dans la masse de pierres, est enfermée la liste de tous les travailleurs (bénévoles et entreprises) qui ont oeuvré à la réalisation du monument.

Statue de Sainte Bernadette
En plus de la statue de Notre Dame de Lourdes, une statue de Sainte Bernadette a été achetée avec les propres deniers de la Congrégation de la Sainte Vierge, pour orner la grotte.
Fondue par les Ets PIERSON de VAUCOULEURS - Valeur : 70 000 Frs (année 1952)
CHOIX DE L'AUTEL
Monsieur TABOZZI, granitier et sculpteur à Saint Amé est sollicité pour faire un devis. Stupéfait de l'ampleur des travaux réalisés par les bénévoles, M. TABOZZI, dans un geste qui l'honore, a fait don total à la paroisse du granit nécessaire à la confection de l'autel. Seul sera facturé le travail de polissage et de pose.
Longueur : 2 m - - largeur : 0.90 m - - épaisseur : 0.15 m - - poids approximatif : 2 tonnes
Les entreprises ayant travaillé à la Grotte ont spontanément consenti une remise, à savoir : pose ou fourniture gratuite des matériaux nécessaires à sa réalisation. Il s'agit des entreprises suivantes :
- PEZ à Hadol, PEDRONI et BIHR à Pouxeux et TABOZZI à Saint-Amé.

Inauguration
Qui eût pensé que le lundi 24 septembre 1951, les gens se déplaceraient pour participer à la bénédiction de leur travail. Et pourtant, les paroissiens étaient là en une foule compacte qui envahissait les abords de l'Église pour voir passer Monseigneur BRAULT, Évêque de Saint-Dié venu spécialement pour bénir l'œuvre accomplie. Le ciel était dégagé et le soleil levant faisait briller le grotte de mille feux.

Une messe fut célébrée avec de nombreuse personnalités suivi d'une procession jusqu'à la grotte, la foule chantait l'Ave Maria, la fanfare d'Hadol jouait ses plus beaux morceaux.
La montée présentait un spectacle unique autour de la butte sur les deux chemins de ronde, le terre-plein fut occupé en son entier par une foule évaluée à 1 200 personnes, admirant sans réserve l'œuvre accomplie : la grotte, fruit de tant d'heures de travail, la verdure des sapins et genêts qui en rehaussaient l'éclat, l'autel très majestueux, la grille offerte qui se détachait comme à Lourdes et enfin, la Vierge souriante de reconnaissance.
Pour faire plaisir à l'Abbé Paul LEVEQUE à l'origine de la grotte et n'ayant pu participer aux travaux de réalisation, Monseigneur le délégua pour bénir en son nom la statue.
Monseigneur BRAULT Evèque de Saint-Dié dit alors :
"Vous les hommes de Hadol, prenez vos affaires en main, défendez-les, prenez vos responsabilités même si on les critique, gérez vos affaires matérielles et soyez maîtres de votre vie. Par l'esprit d'équipe qui à régné, par la générosité qui s'est manifestée et les prières qu'elle suscita, cette Grotte n'aura pas été inutile"
Source : Bulletins paroissiaux 1947-1951 - Hubert JACQUEMIN

Quelques photographies